Nouveaux Horizons au BMHB

Classé dans : Presse | 0

Des cycles, voilà ce qui caractérise la vie d’un club. Pour nos deux équipes fanions, Nationale 3 Masculine et Féminine, l’heure est au changement: une montée à l’échelon supérieur, une descente et de nouveaux coachs pour les deux collectifs.

ZOOM sur les deux techniciens Thoni et Buttice.

 

Thierry Thoni –

Thierry Thoni offre au BMHB une dernière victoire en Nationale 3 ©David Beaucourt

Arrivé en 2016 pour encadrer la réserve du BMHB et l’équipe 3, l’ex entraîneur de D2 se voit confier en cours de saison, l’équipe première avec l’objectif maintien. Il remplit sa mission et offre de justesse au BMHB une nouvelle année au niveau national. Pour la saison suivante (2017-2018), l’objectif reste le même : le maintien. Les hommes à Thoni vont alors se battre tout au long de l’année, ils arrachent des victoires à la sueur de leurs fronts et au prix de quelques blessures. Jusqu’au bout Thierry tentera de maintenir le collectif affaiblit par des départs en intégrant la jeunesse mussipontaine, à l’image de Vandeik (produit de formation BMHB). Ses efforts et ceux des joueurs n’auront malheureusement pas été récompensés puisque l’équipe masculine fanion se voit reléguée au niveau inférieur pour la saison prochaine. Cependant, le collectif clôturera la saison sur une victoire ; une note positive sur laquelle Thierry cède sa place, au terme d’un investissement intense de deux années.

 

Mickaël Buttice –

Mickaël Buttice offre la Nationale 2 au BMHB. ©Stéphanie Bonne

Salarié depuis 2012, Mickaël Buttice (passé par Neuves-Maisons et Toul) s’est vu confié les séniores féminines dès son arrivée. Un  objectif : Gravir les échelons.
Et ce fût chose faîte : 4 ans plus tard force de travail et de victoires, les filles à Buttice imposent leur jeu en terre lorraine et accèdent à la Nationale 3. La saison suivante, le collectif parvient à se maintenir au niveau, renforcé par la jeune espoir française Ninon Pora. Les filles clôturent une longue saison par une 4ème place, plutôt honorable pour une équipe tout juste promue à ce niveau.
Huit : c’est le nombre d’équipe qui accèdent à l’échelon supérieur pour 2018/2019 [NDLR: les autres seront relégués en pré-nationale]. Nouvel objectif pour le coach mussipontain, traduit par la disparition de la nationale 3 féminine, d’autant que le collectif débute la saison avec 3 points de pénalité administrative.
Comme leurs homologues masculins, l’effectif féminin se réduit malgré les recrutements, et les défaites se suivent. Mais au BMHB les ressources ne manquent pas, trois jeunes espoirs mussipontains évoluant en -18 CDF viennent soulager la pression des épaules des féminines et permettent aux groupes de se remettre en selle. Au terme de derby enflammés, les guerrières du BMHB arracheront avec leur coach Mickaël Buttice une 7ème place, et de ce fait un ticket pour la Nationale 2.
Ainsi Buttice tire sa révérence à la tête des Séniores féminines. Un long travail de 5 années avec les dirigeants, qui a permis au BMHB d’accéder pour la première fois de son histoire à la Nationale 2.
Le technicien mussipontain ne s’arrêtera certainement pas là. Le club lui confie désormais la mission de former la relève mussipontaine, afin de continuer d’alimenter le niveau élite.

Un merci du BMHB à ses deux coachs qui, de par leur expérience et leur technique, ont permis aux équipes fanions de vivre et de faire vibrer les supporter bleus et blancs.

A l’horizon 2018/2019 de nouveaux coach succéderont à ces deux hommes, à découvrir au prochain article.

#bestrongbeblue

#fiersdenoscouleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *