Le Bassin Mussipontain en barrages

Classé dans : Presse | 2

Qualificatif championnat de France À Vandœuvre

Que la route vers les prochains championnats de Franceest longue est parsemée d’embûches pour les équipes affiliées au comité 54. Et ce n’est pas le Bassin Mussipontain qui pourra dire le contraire. En piste depuis le week-end dernier, les hommes du tandem Benoît Rotatinti/Alban Strugala seront encore sur le pont dans huit jours pour tenter, lors d’un dernier match de barrage contre P2H Longwy, de glaner le dernier visa pour l’épreuve nationale.

Les premiers tickets ont été attribués à Metz et Thionville, vainqueurs de leur triangulaire. Autant dire que le BMHB aurait pu s’éviter ce tour supplémentaire en se montrant résolument plus conquérant face à Thionville, dans la finale nancéienne (18-19).

Le grand perdant de ce tournoi de qualification est le GNMHB qui restait sur quatre participations consécutives aux championnats de France et un récent huitième de finale en Elite. Malgré son optimisme d’avant match (voir notre édition de samedi), Caryl Bombardier, le coach nancéien, a rapidement dû faire le constat que son sept manquait sérieusement de cohésion et de jeu collectif. Subordonné à des exploits individuels pour alimenter le score, le GNMHB a commencé par se casser les dents sur des Scarponais qui parvenaient à marquer à tous les postes (2-4, 7’puis 10-14, 20′).

Malgré le bras de D’Hondt (7/9), Souley et Hacquin vendangeaient les derniers espoirs nancéiens (21-26). Dos au mur, les Nancéiens jouaient alors leur va-tout contre Thionville. Malgré une entame prometteuse (9-6, 13′), les missiles de Duquenne ainsi que les slaloms de Zoukari et Marcyan relançaient le suspense (12-12, 23’puis 20-20, 40′). Un ultime arrêt au buzzer de Némec sur Marcyan maintenait le GNMHB sous oxygène. Malheureusement, le premier écart de Thionville sur le BMHB (3-7, 9′) sonnait déjà le glas des espoirs nancéiens malgré la spectaculaire remontée des Scarponais emmenés par le puissant Van Deick (11-12, 30′). On connaît la suite.

Est Républicain 18.06.17

Mauvaise idée

Une qualification pour les championnats de France de handball (U18), ce n’est pas rien. « Si on ne se qualifie pas pour le championnat de France, nos meilleurs jeunes vont partir. C’est même l’avenir du club qui est en jeu » va encore plus loin Benoît Rotatinti, l’entraîneur du BMHB, lequel regrettait amèrement samedi que la Ligue ait désigné pour le match couperet BMHB-Thionville (victoire des Mosellans 19-18), une doublette de jeunes arbitres inexpérimentés.

Sous les yeux de deux superviseurs, les deux arbitres en formation, et c’est compréhensible, n’ont pas été à la hauteur. Acteurs et spectateurs des deux équipes le reconnaissent unanimement.

Compte tenu de l’enjeu, compte tenu des formats de jeu réduits (2×20’pour ce tournoi à trois) où les erreurs d’arbitrages pèsent encore plus lourd, la Ligue régionale aurait certainement été bien inspirée de désigner des arbitres chevronnés. C’était aussi faire preuve de respect envers la jeunesse montante du handball lorrain dont les graines ne donnent pas, hélas, les fruits espérés.

Les erreurs d’arbitrage se sont multipliées. La liste est longue. Et la fin du match, avec des buts valables refusés et des buts non valables validés, a été faussée. Même Serge Kinné, l’historique coach thionvillois en N1, s’est montré pour le moins dubitatif : « Il y a quand même suffisamment de rencontres en cours de saison avec un enjeu moins important pour tester ces jeunes arbitres ». La voix de la sagesse.

C’est en tout cas une évidence. Lancer de jeunes arbitres méritants mais encore inexpérimentés dans des matchs de bon niveau et à enjeu, c’est aller beaucoup plus vite que la musique et les exposer inconsidérément à la tension et aux protestations en tous genres toujours traumatisantes.

À vouloir bien faire, la Ligue s’est tout simplement plantée…

Est Républicain 19.06.17

2 Responses

  1. un jeune handball

    je trouve assez scandaleux de lire cet article sur votre site alors que la Présidente de votre club qui travaille à la ligue de handball. C’est peut être à elle qu’il faut s’en prendre car elle doit bien mettre en place la politique non ?
    Franchement après vous vous étonné que les autres club ne vous aimes pas mais c’est pas très clean d’écrire ça

    • admin

      Bonjour, cet article est issu de l’Est Républicain et n’a pas été rédigé par nos soins. Nous avons pour habitude de réaliser une revue de presse après chaque weekend et cet article en fait parti. Seul le journal émet un jugement vis à vis de ligue et il n’est pas question pour le club de critiquer les autres équipes ou les arbitres. Nous avons par ailleurs de très bonnes relations avec les clubs de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *