Malgrès la défaite, un jour historique pour le BMHB

Classé dans : Actualités, Presse | 0

C’était un jour historique pour le BMHB, la 1ère d’une de ses équipes en N1. C’était un jour historique pour la Meurthe & Moselle, la 1ère au 3ème niveau national pour une équipe féminine depuis 40 ans. Les Alérionnes auraient voulu en faire une autre historique en ramenant la victoire d’un déplacement chez Altkirch, une grosse équipe Haut-Rhinoise habituée au haut de tableau de N1.

Tout avait bien débuté, les « Blues » ont très vite montré qu’il faudrait compter sur elles en Nationale 1 et qu’elles avaient amplement méritées leur montée. 8-4 en faveur de la Bande de Ninon, le coach adverse obligé de poser temps-mort… Tout le monde y croit dans les rangs Mussipontains. Quelques erreurs de jeunesse et d’inexpérience permettent aux hôtes du jour de revenir et même de repasser devant juste avant la mi-temps : 11-10.

Le retour des vestiaires sera fatal aux Alérionnes, qui se heurtent à un mur blanc et laissent filer les Alsaciennes, tout en continuant à proposer quelques belles phases de jeu. Score final : 26-19. C’est un très beau visage qu’ont montré nos joueuses pour cette 1ère. Nous sommes pressés de les voir samedi à Blénod pour confirmer toutes ces belles promesses.

Les mots de Vincent après la rencontre :

« Deux sentiments se mêlent, de la fierté, car je trouve que les filles sont rentrées parfaitement dans ce match en respectant tout ce qu’on pouvait attendre d’elles et de la frustration, car je pense qu’on a été dans le vrai pendant plusieurs séquences. Maintenant, ce match souligne parfaitement nos qualités et nos axes de progression. On doit continuer à bosser pour pouvoir tenir notre meilleur niveau de jeu pendant 60 minutes. Quand on arrivera à ça, on sera capable de poser des problèmes à beaucoup d’équipes. On a tous les atouts pour y arriver, la qualité de nos entraînements, de notre investissement et de notre engagement décideront de quand ce sera le cas »

Revue de presse :

Le Bassin Mussipontain a fini par craquer
Altkirch – Bassin Mussipontain 26-19

Dans une salle où moins d’une centaine de personne avaient été autorisées à assister aux débats, les spectateurs présents ont pu deviner la colère du coach d’Altkirch malgré son masque. Pendant les vingt premières minutes, ses joueuses ne se sont pas trouvées, multipliant les mauvaises passes et les combinaisons ratées.
Dans leur élan de l’accession à ce niveau, les Mussipontaines en profitèrent en jouant un handball séduisant et collectif. Altkirch était derrière au tableau d’affichage (1-4, 5e puis 3-7, 11e) mais ne panique pas. Priya Couroble rassurait ses partenaires en faisant un excellent match tout comme Léa Degert.
Sur un jet de sept mètres, Couroble égalisait (8-8, 19e) et c’est Sophie Gravier qui, quelques instants plus tard, donnait pour la première fois l’avantage à l’équipe locale. Un avantage d’un petit but qui allait perdurer jusqu’à la mi-temps (11-10).

Au retour des vestiaires, le match changeait de physionomie. Altkirch profitait d’abord des arrêts de sa jeune gardienne Emma Lazzari (10) qui complètait parfaitement sa capitaine Tracy Moura. Les deux recrues, l’italienne Rita Trombetta et Audrey Bellonnet trouvaient le chemin du filet (14-11, 37e).
En défense, l’US Altkirch trouvait ses repères et s’échappait (20-13, 47e) après dix minutes de jeu d’une intense domination. Les Lorraines n’avaient plus les ressources pour revenir, malgré un dernier baroud d’honneur.

Les marqueuses
Altkirch : Lazzari (10 arrêts) et Moura (6 arrêts) au but. Couroble (8 buts), Simon (4), Degert (3), Gravier (3), Trombetta (3), Woehr (2), Bellonnet (1), Claerr (1), Yabon (1), Ferlay-Bacout, Rinner et Welte.
Bassin Mussipontain : Perrat (6 arrêts) et Jacob (2 arrêts) au but. Pora (8 buts), Mur (3), Kolanec (2), Martin (2), Begin (1), Tardif D’Hamonville (1), Vozelle (1), Mougeot (1) Balland, Cannata et Castel.

Est Républicain 14.09.20