Résultats et revue de presse – WE 23-24 novembre

Classé dans : Presse | 0

Résultats

Nationale 2 Féminine : Vesoul défait sur le fil par le Bassin Mussipontain

Vesoul – Bassin Mussipontain : 29-30

Mur, au penalty, ouvrait le score pour les Lorraines. Les locales passaient en tête grâce à Sixt et Gaden (4-2, 7e). Les Vésuliennes sur jeu rapide maintenaient leur avance (8-5, 18e). Mais le Bassin Mussipontain repassait en pôle avant la pause (12-13, 30e). Gaden et Albizatti lançaient le sursaut local (15-13, 33e). Vozelle stoppait l’hémorragie (17-16, 37e) mais Vesoul creusait un écart confortable grâce à Vivot et Laleu (23-18, 44e). Toutefois Balland et Bertelle ramenaient leur formation dans le match (24-23, 51e). Privé de Bourezg-Lehec (carton rouge), Vesoul éprouvait des difficultés à contenir les assauts de Pora et Bertelle. Les Lorraines viraient en tête à la 58e (27-29) et dans les dernières secondes, Mur crucifiait Vesoul.

Vesoul – Pont-à-Mousson : 29-30
VESOUL : Albizzati 9, Gaden 8, Sixt 6, Michel 2, Laleu 2, Lasnier 1, Vivot 1.
BASSIN MUSSIPONTAIN : Pora 8, Vozelle 6, Mur 4, Kolanek 3, Bertelle 3, Castel 2, Balland 2, Martin, Begin 1.

Nationale 3 Masculine : Le BMHB n’était pas d’attaque !

Bassin Mussipontain – Saint Mandé 21-32

Jamais depuis le lever de rideau, le  »sept » dirigé par Jean-Christophe Ehlé n’est parvenu à s’emparer des trois points sans passer la barre des 30 buts. La 7e levée du championnat n’a pas dérogé à la règle. En restant coincés à 21 unités, les Scarponais sont sortis du terrain la tête basse. D’ailleurs, on se demande bien comment il aurait pu en être autrement lorsque l’on analyse les statistiques du BMHB. 22 balles perdues, 21/44 au tir (48 % de réussite) et seulement 6 arrêts de gardiens !

Certes, à la 4e, le BMHB était bien aux avant-postes (3-2) mais cela devait être l’unique fois de la soirée. Ensuite, les Val de Marnais ont toujours mené au score ne cessant de faire enfler l’écart (9-14, 29e, 13-19, 42e, 17-26, 51e).

Face à une équipe produisant un jeu limpide fait de passes et de combinaisons millimétrées, les Bellédoniens n’ont que très rarement trouvé la solution. Jean-Christophe Ehlé a pourtant tout tenté notamment en première période en usant trois demi-centres (Lucas, Mouzidaliffa puis Thomas Ehlé). Mais rien n’y a fait.

Entre les mains des Scarponais, le cuir ressemblait à une savonnette alors que Saint-Mandé récitait son handball (6-8, 16e). Plombé par des passes mal ajustées, un repli défensif inexistant et la défaillance de certains de ses éléments sur la base arrière (Lambert : 0/5), le BMHB concédait irrémédiablement du terrain (10-14, 30e).

Le coach scarponais faisait bien rentrer des troupes fraîches après les citrons mais cela ne changeait rien. Les Franciliens continuaient à profiter des largesses de la défense scarponaise pour s’échapper au tableau d’affichage (16-22, 46e).

Constamment en mouvement, Demoucron et ses partenaires réalisaient le match parfait face à des Meurthe-et-Mosellans dépassés. Les réalisations des solistes Demoisson et Van Der Wecken n’étaient que de simples feux de paille. Saint Mandé terminait son récital et sa leçon sur un cinglant 6-2 (21-32).

BMHB : Demoisson 5, Van Der Wecken 5, Léonard 2, T. Ehlé 2, Huet 2, Rotatinti 1, Dahmane 1, Mouzidaliffa 1, Lucas 1, Dam 1.
SAINT-MANDÉ : Motel 7, Mouthon 5, Prugniaud 3, Agbahoundjo 3, Mouhanna 3, Ducret Robert 3, Guyon 3, Fazari Idrissi 2, Hattier 1, Rota 1, Demoucron 1.