Résultats et revue de presse – WE du 06-07 avril

Classé dans : Presse | 0

Nationale 2 Féminine : Bassin Mussipontain HB
avait dressé les barricades

Malgré leur bonne entame de match, les Barisiennes n’ont su tenir la distance dans un match lourd d’enjeu. Victorieuses de ce derby, les Mussipontaines ont ainsi plongé en zone rouge des Meusiennes qui restent cependant maîtresses de leur destin.

Bassin Mussipontain – ASPTT Bar-le-Duc 29-17

La formation de Frédéric Jolly a encore cinq journées pour redresser la barre. Mais pour sauver leur tête, les Barisiennes devront faire des prestations bien plus consistantes. Et surtout tenir sur la durée. Face au BMHB, les Meusiennes avaient pourtant parfaitement entamé les débats en semant la panique sur les deux ailes des Mussipontaines (0-2, 1e). La mise en action de Willeme (11/12) remettait bien le BMHB dans le sens de la marche (3-2, 7e) mais l’envie, la détermination était bel et bien du côté des Barisiennes bien plus entreprenantes (3-6, 11e).

Toutefois, Bar-le-Duc commençait à montrer d’inquiétants signes de fatigues (7-8, 17e). Un passage à vide des Barisiennes de 13 minutes profitait aux locales : Brunot s’amusait devant la zone en enfilait les buts depuis son poste de pivot. L’ASPTT restait désespérément muette et cumulée une avalanche de balles perdues (27 au total !).

Malgré quelques parades de grande classe dont deux pénaltys, Neusch ne pouvait multiplier les exploits à l’infini. Ainsi, les chevauchées solitaires de Bourada et Willeme faisaient mouche (15-8, 30′). Et même si Fossaert mettait fin à une longue période de disette sur le buzzer (15-9), la cause paraissait entendue. D’ailleurs, dès la reprise, Willeme mettait définitivement fin au suspense (22-12, 43e). Fossaert et Vaucaire ne trouvaient les filets mussipontains que sur des exploits individuels ou des penaltys. Le BMHB n’avait plus qu’à mettre un point final (29-17, 60e).

Bassin Mussipontain HB : Willeme 11, Brunot 6, Bourada 6, Martin 2, Vozelle 2, Simon 1, Begin 1. 
Bar-le-Duc : Fossaert 4, Vaucaire 4, Paccard 3, Guillaume 2, Jolly 2, Henriot 1, Zanga 1.

Prénationale Masculine : Bassin Mussipontain
en mode rouleau compresseur

Les Messins n’ont tenu qu’une bonne dizaine de minutes face à des Déïscustodiens, en verve, plus que jamais lancés dans l’opération montée en nationale 3. Rondement mené, ce derby en était une nouvelle illustration. Quinze buts d’écart.

BASSIN MUSSIPONTAIN – METZ (2) 40-25

Le BMHB a fait un pas de plus vers la N3. En tout cas, lors de ce derby, les Messins ont rapidement compris qu’ils n’avaient pas les armes pour espérer ralentir l’armada scarponaise. Avec une seule possibilité de rotation, la troupe dirigée par Svletana Ognjénovic n’a tenu que dix petites minutes. (5-5, 10e). Alors que jusque-là, les Mosellans avaient pu répondre aux contres assassins de Demoisson, ils finissaient par céder du terrain. La montée en puissance de la base arrière déïcustodienne, le jeu sur grand espace parfaitement conclu par ce diable de Demoisson et les arrêts réflexes de Hotton (9/21 en 30e) en étaient les principales raisons.Un final décousu

Avec le massif Scherer, désormais parfaitement muselé au poste de pivot, Metz ne trouvait plus la solution surtout que Levesque et Ansellem, refroidis par leurs échecs sur Hotton, arrosaient copieusement les balustrades. De l’autre côté, le jeu était plus fluide et terriblement efficace. Ainsi, Thomas Ehlé prenait un malin plaisir à distiller des caviars à l’intention de ses partenaires (17-7, 20e puis 20-12, 30e). Metz était littéralement atomisé par des locaux qui se montraient tout aussi efficaces en montées de balle rapides que sur jeu placé. Lambert alourdissait la note (31-16, 46e). Metz se décidait enfin à faire tourner son effectif en injectant du sang frais sur le terrain (Biegnaner). Rien n’y fait pour les Mosellans punis sur les ailes mais qui alimentaient la marque sur quelques exploits individuels (33-20, 50e). Dans un final complètement décousu, capt’ain Rotatinti scellait la marque (40-25, 60e).

Bassin Mussipontain : Demoisson 10, Lambert 8, Peltier 5, Dahmane 4, Dam 4, Huet 3, Leonard 3, Rotatinti 2, Ehle 1.
Metz (2) : Milbach 9, Janyszek 8, Levesque 4, Scherer 2, Amsellem 1, Ligony 1.