Résultats et revue de presse – WE du 2-3 mars

Classé dans : Presse | 0

Nationale 2 Féminine : Les Bellédoniennes battues de peu

Après un début équilibré (3-3), les visiteuses se sont échappées (3-6). C’est le moment que choisissait Emmanuelle Merger pour entrer en piste et effectuer son premier arrêt, le premier d’une longue série (16 au total).

Quelques instants plus tard, Manon Fischer égalisait pour les locales (6-6). Mieux, Chaumont passait devant (8-7, 14e puis 10-8, 18e). Une situation qu’on retrouvait à la pause (14-13e).

Au retour des vestiaires, l’écart bougeait peu (20-16, 42e puis 22-16, 46e). Les Lorraines tentaient bien un ultime retour en force (25-22, 56e), mais le lob d’Aurore Pichery (26-22), puis la… roucoulette de Manel Mrad, pourtant prise en « stricte » et alors que Chaumont évoluait à quatre contre six (28-24), permettaient à Chaumont de conserver son adversaire à distance (28-25, 60e).


CHAUMONT – BASSIN MUSSIPONTAIN : 28-25

CHAUMONT : Mrad 11, Bernard 4, Laleu 3, Rico 3, Pichery 3, Fischer 2, Bouhanassoni 1, Tebib 1,BASSIN MUSSIPONTAIN : Bourada 6, Vozelle 5, Brunot 4, Begin 3, Martin 3, Simon 2, Bertelle 1, Lecarme 1.

 

Prénationale Masculine : Un de chute pour le BMHB

Il n’y aura pas de 14e victoire consécutive pour le BMHB. La bande à Jean-Christophe Ehlé, qui caracole en tête de la division, a littéralement été attendue au coin du bois par la réserve sarrebourgeoise. « Vous savez je préfère finalement perdre avec mon équipe que gagner avec celle de Sarrebourg », insiste, amer, le coach mussipontain.

« La malhonnêteté et la filouterie ne sont pas dans mes gênes ni dans celle de mon équipe. Pour arriver à leurs fins, les Mosellans ont pourri le match et fait beaucoup de cinéma. C’est un peu en procédant de même que Hilsenheim nous avait battus en Coupe. Maintenant, il est certain que depuis quelques matches, on parvenait à enlever la mise alors que l’on jouait moins bien. On s’est peut-être dit inconsciemment que ce serait facile de s’imposer ici ».

Mais il était écrit que pour ce second acte face à son dauphin, le BMHB allait vivre une soirée cauchemardesque. Dès la 9e minute (5-5), Thibaut Dam, l’ex-Sarrebourgeois, était disqualifié par une paire d’officiels particulièrement pointilleuse et sévère (12 exclusions, 3 disqualifications, 1 expulsion). « Franchement, sa faute ne méritait pas plus que deux minutes », peste Jean-Christophe Ehlé. Thibaut Dam ayant eu le tort ensuite de répondre aux arbitres, il pourrait rester sur la touche pendant quelques dates.

Toujours incapables de mettre en place son jeu, les partenaires de Strugala se faisaient doucement lâcher par leurs hôtes surtout que dans la cage du BMHB, Hotton n’était pas dans un grand soir (0 arrêt en 20 minutes). « On n’a pas su répondre aux provocations et à une agressivité excessive mais dans le mauvais sens du terme », poursuit JCE (13-12, 30e). « Toutefois après les citrons, j’ai cru que l’on allait pouvoir inverser la tendance ». Effectivement, les deux équipes n’allaient plus se lâcher pendant un bon quart d’heure (14-14, 36e puis 20-20, 52e). « Même si on a probablement signé notre plus mauvais match de la saison, les décisions des arbitres ont été plus que litigieuses », regrette Jean-Christophe Ehlé. « On évolue pendant quasiment les 10 dernières minutes en infériorité numérique ». Des circonstances de jeu qui permettaient au Mosellan de passer en tête sur la ligne (26-22, 60e).


SARREBOURG (2) – BASSIN MUSSIPONTAIN : 26-22

SARREBOURG : G. Hunsinger 8, Dach 6, V. Hunsinger 5, Paquiom 3, Arnould 2, T. Hunsinger 2.BASSIN MUSSIPONTAIN  : T. Ehlé 5, Huet 5, Peltier 3, Lambert 2, Léonard 2, Rotatinti 2, Strugala 1, Dahmane 1, Demoisson 1.